Les News

20/09/2016

Thibaut vice champion de france duathlon longue distance "LE POUPOU"

posté à 04h50

Vas y Poupou!!!!!

Et oui, en 1 semaine j'aurai goûté aux joies des 2ème places.

Sentiment contrasté car autant il y a une semaine je pouvais rager contre moi pour mes transitions trop lentes, ma non-capacité à frotter pour me placer pour aller jouer la gagne sur une étape D2, autant hier, cette 2e place était énorme pour moi, incroyable et surtout : je ne pouvais pas espérer mieux car Robin Moussel était 30 watts au-dessus. Je le vois encore me passer en vélo et...et...et...bye bye!

Petit retour sur ce week-end.

Départ 14h15 de Rennes pour prendre 2 covoit qui feront 90% du trajet avec moi. Super Sympas car bien fatigué après une nuit agitée, ils me permettront de ne pas m'endormir :)Dans les bouchons au Mans, on perd pas mal de temps mais on parle de tout et rien, on joue à Johnny Depp et le temps passe.

18h45, arrivée à la base de loisirs de Bois Le Roi dans le 77. Je rejoins mon coéquipier Fred. Il est trop tard pour retirer les dossards alors on se change et on file décrasser les jambes sur le vélo. On reconnait les premiers km, le parcours paraît sympa mais il faudra du cuissot et être puissant...tout ce que je ne suis pas :)On fait demi-tour et il fait bien sombre, presque nuit déjà!

Fred me donne une part de sportdej car il faudra se lever pour 6h du matin et l'hôtel ne fera sûrement pas de petit-dej! On se salue et on se dit à demain car lui dort à Melun, moi à Fontainebleau..

Arrivé à l'hôtel pour 20h30, je demande pour le petit-dej, en effet il sera trop tôt donc pas de petit dej mais l'hôtesse veut bien me préparer des petites parts de brioches avec du miel pour grignoter un peu.Je demande s'il y a des restos dans le coin elle me fait "tout est fermé sauf 2, il y a un chinois à 50 m ou un portugais à 100M".Bon, je vais reprendre la voiture pour aller chercher plus loin en ville une cafet'...J'avais juste oublié un truc : journée du patrimoine à Fontainebleau = the big bordel!

Ben oui, le Château (magnifique ceci-dit) est ultra réputé et...visité!

Je cherche et recherche des places et des restos (plus de batterie sur le tel donc y va au feeling) et...impossible! A 21h30, demi-tour je rentre à l'hôtel et commande des pizzas. 22H45 elles arrivent...La nuit va donc être courte :)

Au dodo!! On dort comme on peut mais veille de course c'est jamais tip-top. Réveil 6h, petit dej le café en distributeur de l'hôtel, avec sport dej, les deux brioches au miel et des Lu petit-déjeuner :)

Arrivé sur le site pour 7h10, je retire le dossard, installe mon vélo, prépare mes ravitaillements etc...

8h30 départ, nous voilà avec Robin et Fred en 3e ligne, ça part...et plutôt vite! On amortit le départ puis on remonte, Antoine Méchin prend les choses en mains, je suis, on a un profil un peu identique et il faut qu’on prenne un peu les devants sur les gros rouleurs. Le pack s'étire, nous voici 3 devant...Les 3 de la finale D2 mais dans l'ordre inversé : Méchin, moi et Chevallier. Après 4500 m, Antoine s'arrête net en hurlant, son mollet n'a pas tenu! Par conséquent je me retrouve à mener le bal, Léon Chevallier est quelques mètres derrière et le reste de la troupe un peu plus loin encore.Je continue à mon rythme. Arrivé au parc, j'enfile les chaussures, le casque et je sors côtes à côtes avec Léon et Robin est quelques secondes derrière. On démarre... Robin nous double après 1 ou 2 km, ça appuie déjà fort, très fort, à la relance du 3e, il file et avec Léon, on ne peut tout simplement pas suivre!

On continue ensemble et Anthony Le Duey revient de l'arrière, vainqueur du Powerman Autriche et 5e des Europe LD cette année. Bref, un modèle!

Le rythme est moins rapide et on se trouve donc à 3 : Anthony qui est devant, Léon qui suit et moi derrière qui pense à manger, boire...et ne pas "m'endormir" ou "me laisser aller" pour ne pas prendre plus de 50 m d'écart!   1h de vélo passe et je suis tjrs étonné d'être au contact du podium de cette course, on ne voit plus Robin au loin et derrière je vois  2 gars revenir...mais derrière eux, personne!

Le rythme s'accélère!

Pour ne pas laisser les gars filer sur le podium sans moi, il faut serrer les dents car ça roule fort et plusieurs fois je me retrouve à 100 m, au bord de jeter l'éponge pour pouvoir courir derrière car clairement je suis plusieurs fois en sur-régime pour rester dans le match.. Léon craque en premier vers le 70e... Nous sommes 4 pour 2 places sur le podium...Ben oui on commence à y penser!!!

Le gars en rouge qui était revenu au bout d'une heure roule fort, très fort...mais je ne sais pas qui c'est ! Lui et Anthony relancent sans cesse, et moi je fais tjrs l'accordéon avec l'autre gars (qui m'a l'air d'avoir la trifonction de Val de Gray) derrière à 20 m. 85e kilo, ça roule trop fort et là je dois laisser filer sinon je ne pourrai pas courir derrière! Je me retourne et...me voilà seul! Le compagnon a aussi lâché! J'aperçois toujours Anthony et celui en rouge en point de mire et je me concentre à tourner les jambes. 92e km, descente en ville, rapide avec un petit tunnel tout au bout...Tunnel à une voie et là...je vois une voiture en face qui s'engage,  je suis à 60 à l'heure en descente, là je hurle, je me vois déjà finir sur son pare-brise et je ne sais pas par quel réflexe j'ai réussi à l'éviter, ouffffff grosse poussée d'adrénaline! Je continue et je m'énerve de voir qu'il n'y a ni 90, ni 94 km comme annoncé mais encore plus!  A 2km du parc, sortie de virage sur un petit pont, je vois les bénévoles et spectateurs s'agiter, me crier quelque chose...Le gars en rouge est à terre, son vélo contre la voiture qui venait en face...Je l'entends hurler, deuxième coup d'adrénaline et surtout gros coup de froid car on n’aime pas voir ce genre de choses. J’espère juste que tout va bien pour lui car je n'ai pas réussi à avoir de ses nouvelles, je crois qu'il préparait HawaÏ, je croise les doigts pour que tout aille bien pour lui.  Je termine ma partie vélo pour m'approcher du parc et j'aperçois Anthony au loin, je fais le point 2 sec : je suis 3e, j'aperçois le 2e et je ne vois personne depuis plusieurs km derrière...Je n'avais plus rien à manger depuis 20 km, tous les feux semblent au vert mais il faudra tout de même être vigilent pour les 14 derniers km en cap.

Descente du vélo à la Seb Lecoq (merci encore Seb ^^) transition calme en gardant un max de sang-froid puis je pars en ayant Anthony en point de mire.

On me dit "le 4e est loin, le podium est là", premier coup d'émotion...Podium d'un France!

Mais je reste concentré sur Anthony et je grappille pour le doubler vers le 2e kilo, je le connais c'est quelqu'un qui ne lâche jamais rien et même cuit ou en hypo ou autre. Il ne lâchera jamais! Alors j'insiste mais je sais qu'il est pas loin et puis enfin j'arrive à le décrocher... Je passe le premier tour en ayant pris du coca au ravito car je commence à me sentir faiblard! J'entame le deuxième tour et là...je calcule et quand je calcule, c'est vraiment pas bon! "Plus que 6200 m, plus que 5800, si t'arrives au ravito là, il te reste plus que 3000 et 3000 ce sera 11 min max et 11 min c'est quoi ? Rien du tout"

etc. etc...

Le parcours dans la forêt est sympa mais deux-trois fois je manque de me tordre la cheville sur les racines alors je me force à rester concentré mais pourtant je suis 2e! En passe de faire 2 du France! "mais reste concentré p'tit con!" Bon, Ok... J'arrive sur le site d'arrivée mais il y a une bonne descente et donc remontée à effectuer, là je commence musculairement à en ch... Sévère!

Mais le speaker annonce "vice-champion de France", bordel oui, certes il y a des absents, certes on est en fin de saison mais c'est un France et devant le champion est champion en titre et malgré ses 25 ans à un palmarès énorme! En tri, en du, sur Grand-prix ou sur LD etc... Bref, un multiathlète qui a pris le large très tôt et qui finit bien devant donc cette deuxième place est une victoire, énorme victoire sur pleins pleins de choses!

Une sacrée émotion tout de même, faire 2e derrière Robin et devant Anthony, c'est un sacré truc pour moi! Surprise, Anthony a craqué et terminera finalement 5e...

Je gagne le classement dans mon groupe d'âge donc j'ai en plus de la médaille d'argent, une médaille d'or et un maillot blanc bleu rouge... génial!  En une semaine j'ai la collection totale car à la finale D2, nous terminons 3e du classement final avec le club et donc nous avions remporté la médaille de bronze!

Mais l'appétit vient en mangeant donc pourquoi ne pas remettre ça avec les copains dans 3 semaines à la Coupe de France ?

On va tout faire en tous cas pour faire un top 5 et pourquoi ne pas gratter une ou deux places... :)

En gratter 3 m'irait bien car je continuerai sur ma lancée de cette dernière année : 2 au France Run and Bike, 2 à la finale D2, 2 hier...

Un vrai Poupou quoi... :)

 


Autre news:
12/09/2019 : Inscription 2019 2020
09/09/2019 : Challenge National jeunes 2019
05/09/2019 : Le compte-rendu de la finale D2 Triathlon à St-Pierre-d'Albigny, par Thibaut Fargeas
19/06/2019 : Retour sur la D2 de Besançon avec le carnet de route de Gautier Hébert
05/06/2019 : Aquathlon de Pontivy 2019
05/06/2019 : Retour sur les championnats de France jeunes avec le carnet de route de Lorette Bellamy
17/05/2019 : Initiation au triathlon
25/04/2019 : Triathlon de Pontivy 2019
03/04/2019 : Le tétris de Pol à Paillencourt...
19/02/2019 : 1/2 finale championnat de France de cross : 14 qualifiés !


» Consulter les archives

RSS