Les News

14/06/2016

Carnet de route #2 : la D2 Triathlon de la Rochelle, par Sébastien

posté à 17h54 dans "Résultats"

Pour cette deuxième édition du carnet de route, c'est Sébastien Le Cocq qui a pris la plume pour raconter la première manche du championnat de France des clubs de deuxième division de triathlon. Outre Sébastien, l'équipe était complétée par Allan le Floc, Cédric Hervio, Gautier Hébert et Pol Le Bot.

 

Samedi après midi, 18h00 : je retrouve l’équipe déjà sur place (travaillant le matin à Lorient, je n’ai pas pu faire le voyage avec mes coéquipiers). Il fait beau, tout le monde a le sourire. Les gars ont déjà fait la reco vélo, heureusement pour moi je connais déjà le parcours : tout plat, beaucoup de virages et un peu de pavés.

 

Le coach nous met un coup de pression pour nous dépêcher d’entrer dans le parc. Étonnamment personne n’est en retard. Il n’y a que quelques clubs à être déjà rentrés dans le parc à vélo. Gautier signe la feuille d’émargement et puis vient la traditionnelle photo de la fédé. On veut tous être beau gosse mais on ne revoit jamais cette photo !

 

On fait notre repérage d’emplacement et tout… Et là : David Hauss rentre dans le parc (oui oui, le mec qui a fini 4e au JO de Londres). Je me dis qu’on a vraiment de la chance de courir contre ce genre de personne !!

 

On s’installe, tout le monde semble décontracté mais chacun est très concentré. On regarde la natation de la D2 féminine et on peut observer une grosse bagarre à l’aller au niveau du pont (il y a un rétrécissement). On retourne au niveau du bus pour le « briefing du coach ». Celui-ci n’est pas là, ce qui nous permet de discuter entre nous et surtout permet à Allan de s’inscrire sur la liste de post-bac (il lui restait 24h, il avait complètement oublié). On rigole bien, ça charrie et le coach arrive.

 

Pas de stratégie particulière, nous devons nous dire que « c’est une finale à chaque étape » ! On décide quand même de parler un peu du départ natation… Personne ne veut être enfermé dans la bagarre.

 

On s’échauffe tous ensemble, je me sens bien, l’eau est chaude, je suis content d’avoir la combinaison, je me sens bien avec.

 

Présentation des équipes, on se met le plus à gauche possible.

Je suis à gauche, Cédric au milieu, Allan à droite et Gautier, Pol derrière. Musique stressante et PAN !

Départ !

 

Je fais 50/75m aux cotés de Cédric, je pousse un peu à gauche pour éviter de nous gêner... Je me sens bien.. Et là : baston avec les mecs de gauche, ceux de derrière, puis même à droite. Je dois me faire couler 10 fois, j’en coule 2-3... La bouée arrive, je suis à l’intérieur. Donc, à un moment donné, je suis debout complètement à la verticale sous mes adversaires. Petit stress, et je repars. Le retour se passe beaucoup mieux, je pose ma nage et je sens que je remonte. Je ne sais pas du tout si je suis bien placé ou non. A la sortie de l’eau je vois Clément Cadot, je me dis que ça ne doit pas être cata. On fera les comptes après.

 

T1 : Cédric est parti, Pol est encore là (grosse surprise, mais en même temps je suis content qu’il soit là, il est capable de bien nager !). Je fais une belle T1, je l’ai bien travaillée, les automatismes sont là. Allan arrive quand je pars… Mais toujours pas de Gautier. Je n’en prends pas cas mais j’espère qu’il va accrocher le gros pack dans lequel nous sommes.

 

Départ vélo : je me sens bien. Très bien. Tellement que je rentre très vite seul sur le groupe de Pol. Je lui dis d’arrêter de rouler devant et qu’il faut me suivre. Je force encore et j’aperçois le groupe de tête à 200m, je regarde derrière moi, pas d’Allan, pas de Gautier... Donc je ne souhaite pas ramener le groupe sur Cédric (ils sont à peine 10 devant). Notre groupe ne roule pas très vite. Finalement le groupe d’Allan (et les Rennais) rentre sur nous. Allan est content de me dire qu’il est là. Ça me fait rire intérieurement. Pas de Gautier. On reste bien placés mais sans rouler devant. A un moment j’ai quand même été voir Pol pour m’assurer que tout allait bien et lui dire de remonter dans le pack. Le circuit est très technique. J’ai un peu peur que Forissier (très bon cycliste) tente de sortir à vélo, donc je ne suis jamais très loin de lui. C’est un circuit rapide et fatiguant nerveusement. Allan semble serein, c’est bien. Moi je suis en gestion également. Et finalement, lors du dernier tour, on aperçoit le groupe de tête. Allan me propose de me replacer dans le pack, je lui dis oui car je sens que nous allons poser groupés avec la tête et qu’il faut vite remonter les gars pour éviter d’être gênés en t2. Bingo. Je ne suis pas hyper bien placé, mais largement dans le premier quart. Cédric encore plus devant.

 

T2 : Nous faisons une belle T2, tellement que j’aperçois juste Allan et que Pol n’est pas arrivé quand nous partons.

 

Début de cap, je me retrouve très rapidement derrière l’Anglais des Rennais (vers la 10e place), je me dis qu’il ne faut pas que je m’enflamme donc je reste derrière, en plus il y a vent de face. Au demi-tour un groupe se détache, j’accroche. Je vois des noms de mecs super forts avec moi (Costes, Jarrige, Saby, Court, Rouvier…) Je sais qu’à ce moment là je réalise une belle course. Je croise Cédric, encore dans le coup, très bien placé, Gautier un peu derrière semble être capable d’une belle remontée, Pol n’est pas loin. Allan en footing ;)

 

Lors du dernier kilomètre mes adversaires directs accélèrent, je ne peux pas suivre, mais derrière il y a un petit écart, je gère donc cette fin de course comme je peux. C’était dur ! Je finis 18e, je sais que pour moi c’est un excellent résultat !! Quelques instants après, je vois Gautier (37e) arriver, puis Cédric (46e) ! Je me dis qu’on est pas si mal classé, c’est bien ! Le coach à l’air d’avoir le sourire, c’est plutôt bon signe.

 

Au final, nous finissons 10e, assez loin des 9e, mais juste devant les 11, 12 et 13e donc très content !! Dans ce genre de course, chaque place, chaque point est important.

 

Le trajet du retour se passe bien, Gautier nous trouve un petit resto américain ouvert à 1h à Nantes. On fait les imbéciles mais rien de bien méchant. Et il est temps de rentrer à la maison.

 

Nous rentrons avec de belles ambitions de maintien d’autant plus que dans 8 jours à Valence il y aura Romain Louedec. On va encore bien rigoler !! Et surtout ne rien lâcher !!

 


Autre news:
12/09/2019 : Inscription 2019 2020
09/09/2019 : Challenge National jeunes 2019
05/09/2019 : Le compte-rendu de la finale D2 Triathlon à St-Pierre-d'Albigny, par Thibaut Fargeas
19/06/2019 : Retour sur la D2 de Besançon avec le carnet de route de Gautier Hébert
05/06/2019 : Aquathlon de Pontivy 2019
05/06/2019 : Retour sur les championnats de France jeunes avec le carnet de route de Lorette Bellamy
17/05/2019 : Initiation au triathlon
25/04/2019 : Triathlon de Pontivy 2019
03/04/2019 : Le tétris de Pol à Paillencourt...
19/02/2019 : 1/2 finale championnat de France de cross : 14 qualifiés !


» Consulter les archives

RSS