Les News

28/09/2018

Carnet de route finale D2 à St-Pierre-la-Mer, par Sébastien Le Cocq

posté à 18h28 dans "Résultats"

Samedi 15 septembre, le rendez-vous pour toute l’équipe est fixé à l’aéroport de Nantes. Oui oui, vous avez bien lu, l’aéroport. Pour la première fois de l’histoire du club, nous prenons l’avion. C’est donc tout excités que nous nous retrouvons, Pol, Thomas, Malo, Charly et moi-même dans le Hall 1 pour rejoindre l’équipe féminine (Marion, Lylou, Valérie, Laura, Mathilde, Eva, Lorette) mais également les coach du week-end (Stéphane, Stéphanie, Céline et Liz).

Malgré quelques stress, le vol s’est bien passé. Arrivé sur place notre chauffeur de luxe nous attendait : Flavian !

Nous regagnons le site de la course, nos vélos nous attendaient, montés par Didier et Morgane qui avaient fait bonne route avec le camion.

Parfait.

 

La reconnaissance du parcours se fit donc sans trainer.

La mer semblait calme. Mais le circuit vélo (5 boucles de 4km) semblait plus difficile que prévu : un bitume abimé, une montée difficile, et une descente rapide, voilà ce qui nous attendait.

Enfin le parcours course à pied (2 boucles de 2.8 km) semblait plus facile, tout plat en ligne droite, juste 200m sur un terrain entre sable et chemin côtier.

Après avoir déposé nos affaires dans les résidences, choisi qui dort avec qui, nous sommes donc descendus pour manger en pizzeria. Les pizzas étaient très bonnes d’ailleurs, et un bon sommeil nous attendait.

 

Le réveil à 8h15 du matin et c’est Flavian qui nous réveillât pour prendre le petit déjeuner !

En guise de digestion, de nos chambres nous avions accès au départ des filles sur la plage ! Un fort courant les projeta sur le coté droit (ce qui nous aida en vue du placement a avoir pour notre course). Et hop, nous nous placions rapidement sur le parcours vélo afin de les encourager dans la cote ! Flavian pas très loin filma la course en live pour le compte Facebook de la page du Pontivy triathlon (je vous invite d’ailleurs à aller voir ces vidéos !)

Vélo bouclé, nous sommes descendus voir la course a pied. Malheureusement les filles finissent 4e par équipe a quelques points des 3e, une déception pour nous tous qui avions pour ambition de monter en D2 et donc de faire parti des 3 premières équipes…

 

Bref, avec les gars de l’équipe nous nous sommes donc reconcentrés pour notre course. Repas, et nous devions déjà rentrer dans le parc a vélo pour y installer nos affaires.

L’ambiance y est plus détendue de course en course, chacun sait ce qu’il a à faire. L’organisation est facile, tout est bien indiqué.

 

Toute l’équipe semblait confiante, chacun comptait sur ses points fort, Thomas sa belle natation avec de belles choses prouvées cette saison en vélo et course a pied, Pol lui se sentait bien en nat’ mais avait hâte de courir vite après un vélo qui le mettrait en confiance, quant à Malo et Charly, ils avaient hâte de sortir de l’eau pour exprimer leurs chances de remonter à vélo et course à pied, moi je pensais être bon dans les 3 sports, mais j’avais hâte de voir ce que je valais à vélo.

 

Petite sieste, puis l’heure de l’échauffement arriva. On ne courra pas beaucoup, une dizaine de minutes seulement car la chaleur fit son apparition… Donc sous les conseils du coach, nous décidâmes d’accentuer notre échauffement dans l’eau.

 

Vint l’appel des équipes. Le placement dans différents box… Et la pression monta.

 

FEU !!

 

Natation :

Du fait de la bouée assez loin, du courant, des vagues liées à la petite houle, nous ne retrouvons pas le fameux bouillon dû au peloton. Pour ma part, je fis une bonne natation, les sensations n’étaient pas si mal. Je suis sorti 1er du club, autour de la 35e place. Quant aux gars : Thomas 37e, Pol 46e, Charly 71e et Malo 74e.

 

Transition 1 :

Une fois sorti de l’eau, il fallait beaucoup courir pour rejoindre le parc a vélo. C’est un moment particulier, certains y arrivent très bien, d’autres moins, pourtant ce sont de précieuses secondes à gagner. Dans ce registre, je me débrouille moyennement, arrivé a mon vélo Thomas m’avait rejoint, et en repartant j’aperçu Pol. Charly et Malo, étant sorti un peu plus loin, ne purent prendre le peloton. (Pourtant ils ont fait chacun une sacrée remontée sur le sable !!)

 

Vélo :

C’est donc en compagnie de Thomas que je commença le début du 1er tour. Malheureusement quand je le doubla, sur le revêtement pas terrible, j’entendu un gros bruit. Il avait crevé… Course terminé pour lui alors qu’il semblait vraiment pas mal. Quelques instants plus tard, Robin Moussel me doubla, Hadrien Barritaux dans sa roue… Houla !! Peut-être les 2 meilleurs cyclistes du peloton. Je fis tout de suite l’effort pour m’accrocher dans leurs roues. Effort payant puisque le groupe céda en haut de bosse. A nous 3, nous faisons 3 tours sur les 5 à bloc ! Remontant groupe sur groupe jusqu'à être à 20 petites secondes de la tête de course. Moment où nous avons eu besoin de souffler. 11 hommes en tête furent donc sauvés de cette remontada.

Derrière un petit groupe de « battus » était donc formé, puis le groupe de Pol qui s’accrocha du mieux qu’il pu. Un peu plus loin, Charly et Malo faisait eux aussi une remontada ! Ils ont d’ailleurs fini par reprendre le groupe de Pol dans le dernier tour et se sont rapprochés a quelques secondes du groupe devant.

 

Transition 2 :

Celle-là c’est ma spécialité, je reparti donc en tête de mon petit groupe en chasse pour la 12e place. Malo, Pol et Charly repartirent eux aux alentours de la 35e place.

 

Course à pied :

Après le vélo difficile, et avec la chaleur du sud, ce fut compliqué pour moi de trouver des bonnes sensations. Je perdis rapidement les premières places, et je m’accrochais pour rester dans le top 15 virtuel. Finalement la dernière ligne droite fut fatale pour moi, et je termina a une très belle 16e place tout de même !

A chaque demi-tour, je pouvais voir la remonté de mes coéquipiers, c’est donc naturellement que, une fois la ligne d’arrivée franchie, je me retourna pour observer Pol 25e et Malo 27e, Charly fini à une encourageante 54e place.

 

Avec un tel résultat collectif, l’équipe se classa 6e sur 16. Et nous finissons 9e du classement général.

Un résultat très bon, et une fin sur une bonne note qui nous est prometteur pour l’année prochaine.

On a tous très hâte d’être en 2019 !

 

Mais avant ça, il y la coupe de France des clubs et pour certains (Malo, Charly, Thomas et moi), une finale de D1 duathlon à Paris le 30 septembre ! En avant !!

 


07/09/2018

Carnet de route D2 #3 à Saint-Pierre-d'Albigny, par Thomas Cardona

posté à 18h46 dans "Résultats"

Vendredi 31 août, Yvonnick et moi donnons rendez-vous aux gars de Pontivy pour ensuite aller chercher Charly à Nantes puis Pol à Tours. Nous voilà ensuite partis direction St Pierre d’Albigny pour la 3ème étape de D2 avec de grandes ambitions et une motivation toujours très présente !

 

Une fois arrivés, Yvonnick, notre super chauffeur, coach sportif et mécano s’occupe de monter les vélos pendant que nous nous mettons en tenue afin de repérer ce parcours vélo plutôt costaud pour les grimpeurs... Le repérage est facile mais le jour de course c’est autre chose ... Une fois le parcours vélo repéré, au tour du parcours pédestre, une boucle autour de l’étang, un parcours entièrement plat, sur un terrain dur, ce qui veut dire un parcours très rapide. Après tout cela, nous allons chercher à manger et direction dodo ... Zzz...Zzz...

 

Jour-J !!

Le matin , tout le monde était au taquet ! On n’attendait qu’une chose ! Le start ! Sauf que la journée était longue, la course était à 18heures, ce qui veut dire beaucoup d’attente... Mais pour ça, notre coach avait tout prévu ! Des chaises de camping, tout en regardant la D1 de Quiberon histoire de nous donner encore plus faim de courir ! L’heure du départ approche, échauffement à sec, échauffement dans l’eau, y’a plus qu’à !!! Je regardais tous les gars de mon équipe, tous concentrés, motivés, impatients.

 

PAAAAAANNNN !! Gros départ en ligne droite, la première bouée était très proche ! Malheureusement je me fais avoir, je me retrouve noyé, la pire natation de ma vie ... Maxime le nageur de l’équipe fait son job en sortant premier de l’équipe ! Suivi de Seb, Pol et Elouan ... Charly et moi sortons un peu à l’écart...

Le premier tour vélo pour moi fut catastrophique... Mais le second était une grande surprise ! Je retrouve toute mon énergie, je remonte pack sur pack, j’attaque pack sur pack ! A la fin du vélo, Seb pose dans la première quinzaine, Charly et moi, Pol un petit peu à l’écart.

Je pars sur une bonne allure à pied que j’ai su garder tout le long de la course. A la fin de mon premier tour à pied, j’aperçois sur l’écran géant que Seb est 14ème ! Je me trouvais à la 30 ème place, Pol passa 3ème Pontivyen, suivi de Charly, Elouan et Maxime. Je continue à gratter des places, j’avais la rage de mon début de course ! Mentalement j’étais au top ! Une fois la ligne franchie, je retrouve Seb avec son grand sourire charmeur, qui vient immédiatement me féliciter malgré ma déception... Pol réalise une course à pied de folie en finissant avec le 4ème temps a pied ! Charly, Max et Elouan s’arrachent jusqu’aux derniers centimètres de la course !

 

Le taff a été fait, nous voilà 8ème de l’étape et 9ème du Grand Prix ! Sur le chemin du retour, nous partons direction le Macdo puis au dodo ...

 


26/07/2018

Carnet de route 1/2 finale D3 triathlon, par Charlie Davies

posté à 10h05 dans "Résultats"

Je suis là pour vous raconter la demi-finale de la manche de D3 qui s’est déroulé à Châteauroux le week-end du 30 juin. Après les 3 courses qualificatives, la 1ère à Taden, la 2ème à Redon et puis la dernière à Damgan, nous étions classés 2ème au niveau régional juste derrière Rennes.

 

Vendredi 29 juin à 16h30, c’était heure du départ. Il n’y avait plus qu’à mettre les vélos et les bagages dans les véhicules et nous somme finalement partis à 17h15. Dans le mini bus, il y avait Sébastien Le Cocq, Maxime Tasset et Elouan Millau. C’était direction Nantes pour aller chercher Laura Guyon, Mathilde Soulon, Malo le Bihan, Thibault Fargeas et Charly Martin. Quand nous sommes arrivés chez Charly, ils étaient tous près donc nous avons monté les vélos et nous sommes finalement partis direction Châteauroux. Sur la route, nous avons bien rigolé, écouté beaucoup de musique et l’on a fait quelques jeux pour faire passer le temps mais aussi de nombreuses pause toilettes. Le trajet ne faisait que 5h donc c’est passé assez vite.

 

Nous sommes arrivés à l’hôtel vers minuit, c’était donc trop tard pour faire une reconnaissance des circuit vélo et course à pied. Nous avons attendu 30 minutes que le 2ème minibus arrive et nous étions tous crevés du coup nous sommes allés nous coucher (il faisait alors très chaud).

 

Le lendemain matin, on s’est levé à 6h30, c’était très dur, ensuite à 6h45 nous avons fait 15min de réveil musculaire avant le petit déjeuner, manger et c’était l’heure de faire ses sacs puis aller sur le site de la course. Lorsque nous sommes arrivés, Stéphanie et Stéphane sont allés chercher les dossards de tout le monde, on a monté les vélos et l’on s’est préparé pour aller faire une reco du parcours vélo et course à pied.

 

Malheureusement, quand nous sommes rentrés, Stéphane et Stéphanie nous ont appris que Thibaut serait classé en u23 et non pas dans l’équipe D3 ce qui était dommage puisque du coup nous n’étions que 4 dans l’équipe (Charly Martin, Malo Le Bihan, Elouan Millau et moi) et non pas 5.

On est ensuite parti placé les vélos dans l’aire de transition ; après cela on est allé voir le départ de la course des filles. C’était une très belle course ! Valérie finit 2ème et Lylou 3ème et du coup elles finissent 1ère par équipe. Bravo à elles !

 

A 12h, c’était l’heure de notre départ. Nous étions appelés en 5eme car nous nous sommes qualifiés en 5ème place, du coup on avait un peu plus de choix de place sur le départ.
 

Le départ s’est bien passé. Vu que Malo nageait plus vite en papillon qu’en crawl, il a décidé de prendre de l’élan et de partir en papillon. C’était drôle. La natation n’était pas trop difficile et, à la sortie de l’eau, Charly est sorti premier Pontivyen, ensuite Elouan et moi sommes sortis puis c’était Thibaut et après Malo. La transition était plus facile que d’habitude parce qu’il n’y avait pas de dossard du coup c’était très rapide.

 

Le vélo était très dur à cause de la chaleur. Le premier tour était compliqué, Elouan et moi on a roulé ensemble pour rattraper le groupe de Charly et Enzo Le Bot et juste avant qu’on le rattrape, le groupe de Thibaut et Maxandre Druneau nous a rattrapé. Lorsque nous sommes rentrés dans le groupe, vu qu’on était nombreux, cela roulait moins vite.

Ensuite c’était la course à pied, le parcours n’était pas trop dur : c’était assez plat mais à cause de la chaleur c’était dur dur ! Heureusement, il y avait beaucoup de ravitaillements et à l’arrivée les organisateurs nous attendaient avec beaucoup d’eau pour nous rafraichir.

 

Au final, Charly finit 9ème, Thibaut 15ème, Malo 44ème, Elouan 70ème et moi je finis 30ème. Bravo a tout le monde !

 

Après la course, nous sommes allés chercher tout notre équipement dans l’aire de transition, nous nous sommes changés et nous avons regardé la course D2 des gars. C’était super, bravo à eux, ils ont fini 6ème par équipe.

 

Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés à l’hôpital pour récupérer Coralie car après sa course elle ne se sentait pas très bien. Ensuite, pour manger, on s’est arrêté au McDo pour manger. Puis nous sommes rentrés à Pontivy. Merci à Sébastien pour avoir conduit tout le retour.
 

Merci à tout le monde pour un super week-end !!

 


24/07/2018

Carnet de route D2 #2 à Châteauroux, par Gautier Hébert

posté à 14h33 dans "Résultats"

Vendredi 29 juin, 18h. Un minibus vient récupérer Thomas et moi à Rennes et c’est parti direction Châteauroux ! Arrivés là-bas, nous rejoignons les membres de l’autre minibus puisque, une fois n’est pas coutume, nous sommes 3 équipes à courir ce week-end avec les deux courses D3 et donc la D2 pour nous !

 

Du côté de la D2, l’équipe est composée de Maxime Tasset, Pol Le Bot, Sébastien Le Cocq, Thomas Cardona et moi-même. Dès les premières minutes ensemble, tous dans la même chambre, nous retrouvons l’esprit « gitans de la D2 » avec Sébastien et Maxime qui tentent d’accrocher leurs vélos de manière assez improbable (mais ça a bien tenu !). Nous courons à 15h et profitons donc de pouvoir dormir un peu plus que le groupe D3 pour qui le réveil fut très matinal. Nous les croisons tout de même avant leur départ et nous retournons nous reposer, c’est que la journée va être longue !

 

Arrivée sur le site de la course, nous encourageons les filles de la D3 qui sont en train de courir puis les garçons. Les filles font une grosse course d’ensemble et remportent cette demi-finale D3, nous sommes tous contents, cela lance la journée ! Il n’y a plus qu’à espérer qu’elles fassent aussi bien à la finale !
De leur côté, les garçons loupent de peu la qualification pour la finale.
Entre temps, nous nous efforçons de rester au maximum tranquilles et au frais (la température atteint déjà les 30° à 10h). Par chance, nous pouvons profiter du camping-car de la famille Le Bot pour être dans des conditions optimales, au frais, avec les bidons au congélateur et des serviettes mouillées sur la tête pour certains !

 

L’heure du départ approche, nous partons nous échauffer. Pour une fois, nous nageons beaucoup avant le départ. Les 35° nous incitent en effet à nous rafraichir un maximum !

14h50. L’heure de l’appel des équipes. Nous sommes appelés en 12e position suite à notre performance à Besançon. Les gars semblent sereins, pas de signe de stress. Nous avons une belle équipe avec, pour une fois, plusieurs bons nageurs ! Je suis – sur le papier – le moins bon dans cet exercice mais la forme est bonne et je compte bien en profiter !

 

15h : PAN ! Le départ est donné. Etant placé en deuxième ligne derrière le reste de l’équipe, je me jette dans les pieds de nos voisins bordelais en espérant profiter du fait que ce sont de bons nageurs. C’est parti pour la machine à laver jusqu’à la première bouée. J’essaye de rester lucide et nager de manière intelligente. Les natations en D2 sont si denses qu’il y a un côté tactique pour se faire sa place, un peu à l’image d’un peloton à vélo.

A la première bouée, je me retrouve avec Pol. Je me dis que je ne dois pas être trop mal et je m’y accroche. Je resterais ainsi dans ses pieds jusqu’à la sortie de l’eau. Je comprends alors que j’ai fait une bonne natation (très bonne pour moi) en voyant les noms des athlètes autour. Une bonne T1, un bon départ à vélo et je rejoins vite un groupe dans lequel se trouve Sébastien. Il semble surpris de (déjà) me voir. Ca me fait rire intérieurement mais je reste concentré.

Après un tour vélo, nous reprenons le groupe de Thomas. Une échappée de 10 restera hors de portée, puis nous formons un groupe d’environ 35 unités. Suit à 30 secondes le groupe de Pol, à qui il a malheureusement manqué quelques secondes en début de vélo pour être avec nous, puis Maxime un peu plus loin.

 

Je me fais plaisir durant cette partie vélo. Je n’ai pas l’habitude d’être si bien placé, il suffit de regarder les noms dans le groupe pour s’en rendre compte, et je n’ai même pas eu à chasser 15 kilomètres pour en arriver là ! Les jambes sont bonnes et nous posons le vélo en tête de groupe avec Sébastien. Nous sommes donc 11 et 12e à ce moment. Jusque-là, c’est la course parfaite pour moi !

 

Malheureusement, dès les premières foulées, je dois composer avec un point de côté qui ne me quittera plus durant les 5 kilomètres à pied. C’est très frustrant, pour une fois que je pose placé, de ne pas pouvoir en profiter pour aller chercher une belle place … Je tente de limiter la casse au mieux, sachant que tout le monde souffre de la chaleur. Par chance, nous sommes poussés par les membres des équipes D3 présents un peu partout sur le parcours !  Sébastien fait une belle course à pied, Thomas revient progressivement sur moi, et je n’ai aucun doute que Pol est en train de courir vite derrière ! 

 

Finalement, Sébastien termine 15e. Thomas vient me cueillir dans le dernier kilomètre pour prendre une superbe 23e place (performance rare pour un junior !), je suis 24e, Pol 35e, Maxime 68e suite à une natation compliquée.

C’est de loin notre meilleure course d’ensemble ! Nous apprenons vite que nous sommes 6èmes par équipe ! C’est une super place, le maintien est quasiment fait.

 

Cette course vient conclure une belle journée pour le club ! Nous mangeons ensemble sur le retour puis nous séparons comme à l’aller. Certains ont déjà en tête les prochaines manches (début septembre pour la D2 puis mi-septembre pour les finales D2 et D3 !). Pour ma part, cap sur le championnat de Bretagne de triathlon S. Restant sur ma faim suite à ma mauvaise course à pied, je compte bien me rattraper au Val André…

 


27/06/2018

Carnet de route 1ère D2 Triathlon de la saison, par Charly Martin

posté à 19h48 dans "Résultats"

Me voilà lancé pour vous parler de la 1ère manche du Championnat de France de 2ème Division qui se déroulait le week-end du 17 juin à Besançon.
 

 

Une 1ère manche un peu particulière étant donné qu'il ne s'agissait pas d'une course individuelle comme on en a l'habitude mais d'une manche en Contre La Montre par Équipe. L'équipe était donc constituée de 5 athlètes, le capitaine Gautier HEBERT, Pol LE BOT, Sébastien LE COCQ, Thibaut FARGEAS, Charly MARTIN sans oublier Stéphane FRAVALO pour nous coacher.

 

Comme pour les Championnats de France qui se déroulaient 2 semaines plus tôt,  départ à la fraîche à 7 heures au Drogo pour rejoindre Pol à Rennes à 8 heures. Nous voilà partis pour 8 heures de route ponctuée de multiples « pauses pipi ». Arrivés sur place à 16h30 nous récupérons Gautier pour aller reconnaître le circuit vélo.

 

Un circuit vélo qui s'avère compliqué comparé à ce que l'on peut retrouver sur les différentes courses à enjeux, mais ça nous plaît ! Nous peaufinons nos passages de relais, analysons les différents passages techniques mais sans oublier les vidéos pour faire vibrer le président.

Une fois les vélos rangés, une reconnaissance à pied s’avérait indispensable pour nos 3 coureurs, Gautier, Pol puis Sébastien. Pour finir les reconnaissances, nous sommes allés faires nos derniers exercices de placements dans l’eau, combinaison interdite à cause d’une eau à 24.2°c.

Afin de clôturer au mieux la journée après un rapide passage à l’hôtel, nous nous sommes fait accueillir par la « Pizza Del Arte » de Besançon, un moment indispensable afin de parler de l’épreuve du lendemain.

 

Pour un départ prévu à 14h44, réveil en douceur à 8 heures pour prendre le petit déjeuner puis s’équiper tous ensemble.

Rendez-vous à 11h30 au mini-bus pour prendre la route du Lac d’Osselle qui se trouvait à 50 minutes en vélo depuis l’hôtel. Une fois arrivés sur le site nous déjeunons légèrement en vue de la course prévue 2 heures plus tard.

 

Tous concentrés, à 13 heures, mise en place de nos montures dans le parc à vélo puis échauffement par la suite, un léger footing et quelques gammes.

Sous un temps plus que mitigé, quelques éducatifs dans l’eau à la dernière minute pour éviter de perdre trop d’énergie à maintenir le corps à température. Mais le départ est décalé de 30 minutes par l’organisation, nous essayons de nous maintenir le plus possible au chaud.

 

Départ en rolling-start, c’est-à-dire départ de chacune des équipes à une minute d’intervalle pour un triathlon de format « S », 750 mètres de natation, 20 kilomètres de vélo puis 5 kilomètres de course à pied pour finir.

Pol maitrise l’allure puis gère la direction, dans ses pieds, Thibaut et Gautier, puis derrière je tente de m’accrocher au mieux,  bien aidé de Sébastien qui me replace régulièrement.

 

A la sortie de l’eau nous concédons environ 40 secondes de retard par rapport aux autres équipes, nous réalisons tous une superbe 1ère transition.

Départ sur le vélo à 5 ou nous nous organisons très rapidement, Gautier mène l’allure durant toute la première montée afin que personne ne s’emballe, au sommet Thibaut s’occupe de relancer l’allure et les relais s’enchainent très bien. Passage un peu technique ou nous sommes légèrement gênés par d’autres équipes. Le moment de la descente arriva, un long boulevard de 2 kilomètres nous attendais ou de beau relais ont été passé et peu de secondes de perdues, puis enfin une longue ligne droite de 2 kilomètres avant de repartir sur une seconde boucle qui a été plus rapide où Thibaut et moi-même nous nous sommes employés à 110% sur le vélo grâce aux « T’ES FORT » des gars. Grâce à nos efforts sur les 5 derniers kilomètres, les coureurs de l’équipe posent le vélo avec très peu d’appréhension en vue de la course à pied.

 

A la pose du vélo, encore une superbe 2nd transition pour les garçons avant de partir à 3 pour une course à pied très rapide malgré un terrain instable ou ils vont signer le 2nd temps de l’épreuve synonyme d’une 12ème place à l’arrivée.

 

Une 1ère manche du Championnat de France de D2 très relevé avec des professionnels venus du longue distance ou encore des étrangers. Une course perfectible mais dans l’ensemble réussie. Cette 12ème place vient nous satisfaire au vu de l’homogénéité de l’épreuve, de l’expérience de certains et de la place de nos concurrents directs qui se trouvent derrière nous.

 

Nous repartons tous les six de ce week-end avec plein de souvenirs et d’expérience grâce à une excellente cohésion de groupe. Les garçons se joignent à moi pour remercier Stéphane et le Pontivy Triathlon pour les moyens mis en place pour les athlètes. 

 

Maintenant rendez-vous le week-end prochain à Châteauroux pour la 2nd étape de ce Championnat de France où le coach a engagé la grosse équipe avec toujours Gautier HEBERT, Pol LE BOT, Sébastien LE COQ puis pour leur première de l’année en D2, Maxime TASSET et Thomas CARDONA. Les athlètes de la D2 auront du renfort avec les filles et les garçons de la D3 étant donné qu’il se déroulera la ½ finale des Championnats de France de D3.

 




» Consulter les archives

RSS